La demande aéronautique chinoise sera en hausse constante au cours des vingt prochaines années

GC Staff
Septembre 18, 2017
Écrit par GC Staff
Tout récemment, Boeing a fortement révisé à la hausse ses prévisions pour la demande aéronautique chinoise, misant sur l'essor de la classe moyenne (qui devrait doubler en dix ans pour atteindre 600 millions de personnes en 2026) et l'expansion des infrastructures dans un marché clef très disputé, où l'américain s'apprête à ouvrir un centre de finition pour conforter sa position.

Selon l’avionneur américain, la Chine aura besoin de quelque 7 240 avions commerciaux d’ici 2036 (contre des commandes pour 6 810 avion auparavant), tous constructeurs confondus, pour une valeur marchande cumulée de presque 1 100 milliards de dollars Qui plus est, selon les prévisions annuelles de Boeing, près de 20% des commandes d'avions passées dans le monde durant cette période proviendront de compagnies chinoises. 

« Une croissance économique continue, de vigoureux investissements dans les infrastructures, la multiplication d’aéroports secondaires et le gonflement de la classe moyenne expliquent ces perspectives robustes de long terme, a soutenu Randy Tinseth, vice-président de Boeing chargé du marketing.

Seuls 31 % des appareils livrés serviront à remplacer de vieux avions tandis que 69 % viendront gonfler la flotte du pays, qui s'élèvera au total à 8 150 appareils en 2036, contre 3 190 en 2016. Même si les monocouloirs destinés aux vols régionaux constitueront le cœur de la demande aéronautique du pays d'ici à 2036 (75 % des commandes), Boeing prédit un décollage des achats d'avions de grande capacité (22 % du total).

Le marché des gros appareils sera surtout stimuler par les besoins du fret aérien et l'explosion du commerce en ligne. Selon Boeing, la demande chinoise d'avions-cargos devrait s'envoler d'ici à 2036, avec 180 nouveaux avions de fret, auxquels s'ajouteront 440 appareils reconvertis. 

Contrairement à Airbus, qui dispose depuis 2008 à Tianjin (nord de la Chine) d'une ligne d'assemblage pour A320, Boeing ne dispose pas encore d'usine en Chine. Mais l’avionneur américain s'apprête à se doter lui aussi d'une implantation stratégique.

En effet, dans le cadre d'un accord avec l'avionneur chinois Comac, il ouvrira en 2018 à Zhoushan (est de la Chine) un centre de finition destiné à l'aménagement de ses moyen-courriers B737, d'une capacité de 100 appareils par an. 

http://www.boeing.ca

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Événements récents

No events